Actualité : Être Consomm’Acteur, une urgence pour votre vie et votre santé !

12004001_1495584624085105_3851963603692755792_n

Actualité : Être Consomm’Acteur, une urgence pour votre vie et votre santé !

Avant tout une petite définition de ce jeu de mot « Consomm’Acteur » dérivé de celui de consommateur.

Qu’est-ce qu’un « Consomm’Acteur » ?

La notion de consomm’acteur s’est développée à la faveur de la diffusion du concept de développement durable. Elle recouvre, notamment, des aspects de responsabilité sociale du consommateur-citoyen.

Le consomm’acteur est un consommateur qui s’émancipe des produits et des modes de vie que le marché conçoit pour lui, devient autonome dans ses choix et pourrait, de ce fait, contribuer à la régulation de la société de consommation.

Ce terme traduit, donc, aussi le fait qu’un consommateur a la capacité, grâce à ses choix d’achat, de peser sur l’offre des producteurs et, donc, de devenir un véritable « acteur » du marché.

A partir de là, il est évident que Consommer c’est Voter !

Le sociologue Pierre Bourdieu disait «Consommer est un acte social», cette citation n’a jamais autant pris son sens qu’aujourd’hui. En effet le pouvoir d’achat du peuple se réduit comme peau de chagrin chaque jour, la société se paupérise, les libertés publiques se restreignent, la démocratie est en pleine déliquescence et nos gouvernements ont fait depuis longtemps allégeance aux puissances d’argent, aux multinationales pour être réélu.

Quand manifester ou dire non à un référendum ne suffisent plus. Quand la parole du peuple est sans cesse bafouée comme en 2005, où les électeurs avaient majoritairement reporté leur suffrage sur le « non » à la constitution européenne et que nos dirigeants passe en force comme aujourd’hui avec une succession de 49.3, il est temps d’agir.

Quelle différence y a t-il entre un travailleur du public ou un employé du privé ? Un chômeur ou un actif ? Un salarié et un chef d’entreprise d’une PME ou TPE ? Très peu de chose en réalité. Toutes ces personnes de conditions modestes, voir précaire ou très pauvre ont plus de point commun entre eux qu’avec un cadre supérieur du public ou privé, un PDG d’une entreprise du CAC 40.

Ces gens là (sauf exception) ceux qui disposent des richesses et utilisent l’influence ne connaissent que le pouvoir de l’argent, les mots bénéfices, rendement, chiffre d’affaire, bonus, économie c’est leur langage, alors il faut leur parler en ces termes.

Comme ils nous traitent comme de simple homo-économicus, des consommateurs, même pas des sous usagers, ou plutôt des vaches à lait, à nous d’être intelligent et se mettre d’accord pour orienter notre acte d’achat principalement vers des produits provenant avant tout :

  • des sociétés françaises ou producteurs, éleveurs et paysans français
  • des firmes qui respectent une éthique sur le plan sociale en rémunérant et traitant leur employé correctement
  • les entreprises qui payent leur charge sociale et impôts en France
  • les sociétés qui ne rétribuent pas leur PDG avec des salaires ou stock option colossaux, pendant qu’ils licencient, font des plans sociaux et délocalisent leur production à l’étranger.
  • des compagnies qui respectent scrupuleusement les normes sanitaires et environnementales.

Pour parvenir à changer nos modes de consommations, il faut identifier par ordre de grandeur les compagnies les moins éthiques et les boycotter en masse tout en privilégiant les autres.

Le plus simple, bien souvent, est de favoriser les circuits-courts, acheter local, sains voire bio de préférence. Quand vous allez dans une grande surface essayer de faire vos courses avec un panier à roulettes plutôt qu’avec un grand caddy. Vous venez c’est efficace !

11923195_1127916813903933_4384356669772760100_n

Chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous votez pour le monde dans lequel vous voulez vivre.
Consommez LOCAL, ÉTHIQUE, RESPONSABLE !!!

Parallèlement à cela mener une véritable compagne sur le net d’information pour pousser la société à changer son mode de fonctionnement en faisant du lobbying auprès de nos proches, amis réels ou virtuels sur les réseaux sociaux, famille, collègues, mais également auprès des services consommateurs concernés.

11986582_1138770089485272_3365257408764737249_n

La consommation est le seul pouvoir qui nous reste pour changer le système. Utilisons le !!!
Réduisez votre consommation.

Etre « Consomm’Acteur » s’apprend à tout âge.

Si l’on n’arrive pas à changer les générations actuelles, nos conjoints, nos amis, nos familles, il faut commencer dès maintenant avec les générations futures de «Consomm’Acteurs». Dès le plus jeune âge les enseignants et les parents peuvent y contribuer.

L’École du Consomm’Acteur propose aux écoliers, aux collégiens, à leurs parents et à leurs enseignants des ressources pédagogiques pour appréhender les enjeux de la consommation et du développement durable. Tous les outils existent pour découvrir et mieux comprendre des problématiques indispensables à la formation des futurs citoyens :

  • au Primaire : Éduquer les 6-11 ans à la consommation responsable : documentaires illustrés, fiches d’activités, comptines, chansons, contes, fables et extraits de romans …  (cliquez ici).
  • au Collège : Éduquer les 12-15 ans à la consommation responsable : dossiers documentaires, fiches d’activités, bibliothèque thématique… (cliquez ici).

Il y a ceux qui militent à Paris et il y a ceux qui militent chez nous !

Gros coup de gueule justifié de nos amis semenciers et producteurs bio

J’suis pas content !!! Non c’est pire…

Ce dimanche, nous avons participé à une foire aux melon non loin de chez nous, avec nos paquets de graines de légumes rares ou de collection, avec 11 cagettes de tomates de toutes les couleurs, de toutes les formes, avec des courgettes vertes très claires au léger goût d’avocat, des jaunes très douces, un panier de haricots fins et sans fils, des concombres d’une variété un peu jaune et pas très lisses, avec 6 beaux melons et à une maturité parfaite, excellents cette année, certes à la peau lisse mais c’est une variété comme ça, un peu jaunes car je les avais fais mûrir pendant 3 jours dans le garde manger…

A 16H, nous avions fait 8 ventes seulement !!!

Alors nous avons mis des petits mots sur le stand, afin de rassurer les passants, non on ne va pas vous empoisonner avec nos produits bios !

Les passants nous regardaient à peine… ils passaient.

« C’est quoi ? C’est des melons ?

ET PIRE TENEZ VOUS BIEN !!! Une dame s’approche, prend une tomate noire (une Tomate noire Charbonnière du Berry) et dit : « NON CA NE DONNE PAS ENVIE » et elle répète 3 fois que les tomates ne lui font pas envie !!!

Nous sommes revenus à la Ferme avec 4 MELONS !
Et plein de tomates, et plein de courgettes, et plein de concombres !!!

Alors mes CHER (18) cons-citoyens,

  • vous qui nous regardez à peine sur nos stands,
  • vous qui passez avec vos plants hybrides au printemps avec déjà 3 tomates, tous fiers de votre trouvaille à 5 ou 7 € le plant,
  • qui vous moquez en famille en passant devant nos plants rares et précieux à 1€10, sur des foires à tout et n’importe quoi,
  • vous qui bouffez vos tomates morbides à 0.99€ le Kg, pensant faire une bonne affaire, en regardant le 20H et ces pauvres agriculteurs qui n’arrivent plus à vivre de leur métier,
  • et vous compatissez, oh oui ! Ces salauds d’industriels qui se font du pognon sur leur dos, ces grandes surfaces qui tirent les prix vers les bas.

QUI RE-VEUX DE LA TOMATE A 0.99€/KG ?

Et bien sachez qu’on se passera bien de VOUS !
Nos productions iront ailleurs, là où les gens le méritent. Et quand il n’y aura plus rien dans les supermarchés, et bien faudra pas compter sur nous pour vous nourrir, car vous ne nous donnerez pas envie…

Si notre message pouvait vous faire poser ne serait-ce que quelques questions, sur votre consommation, votre soutien aux producteurs, au sens que vous donnez à vos achats, alors vous êtes sur la bonne voie.
Si ce message vous révolte, vous met en colère, et que vous avez envie de nous casser les dents, alors vous n’avez pas compris le sens de la VIE.

MERCI A CEUX QUI NOUS SOUTIENNENT VOUS ÊTES IMPORTANTS POUR NOUS ET DONNEZ UN SENS A NOTRE TRAVAIL

11046491_1495582124085355_5685952189028134165_n

12003924_1495582100752024_6132783622747989502_n

IMG_6301

12019909_1495582057418695_7607049568933092074_n

 


Produire ses légumes c’est comme fabriquer soi-même son argent

IMG_6193

Exemple : Dans une Tomate Noire de Crimée de 300 gr, presque toute en chair, il y a quand même 20 à 30 graines. Voila sur la photo ci-dessus ce que donne 3 belles tomates bio, reproductibles. Maintenant, vous récupérez les pépins. 1 pépin = 1 pied de Tomate = 1 Kg de tomate = 5,90 € / Kg en supermarché …
Faites le calcul avec cette planche de séchage «véritable planche à billets» vous produirez l’équivalent de 500 €. Largement de quoi vous nourrir, d’offrir et de partager de prendre soin de votre santé sans engraisser les multinationales et les producteurs étrangers de tomates sans saveur, boostées aux intrants chimiques, à fort impact sur la pollution du fait des milliers de kilomètres parcourus.

A défaut, faites confiance à nos producteurs locaux, en échange de votre acte d’achat de Consomm’Acteurs, ils vous vendront, au juste prix, des produits de saison sains et bio, surprenants et gouteux, merveilleux et riches en nutriments, avec gentillesse, conseils et toute l’information sur leurs productions et leurs modes de culture respectueux de l’environnement, donc de vous.


Retour en Haut

Ce contenu a été publié dans Actualités, Billet d Humeur, Comment Faire, Education, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
  • Konnan Llambrouille

    bravo a vous .. je suis de paris et on fait de même .. recup des graines ect.. bah oui 3,40 pour un sachet de graines chez kokopelli on va pas en racheter tout les ans hein !! en tout cas bonne continuations ! on lâche rien !!