Billet d’Humeur : Le numérique peut-il nous sauver ?

461155579

Billet d’Humeur : Le numérique peut-il nous sauver ?

Le numérique peut-il sauver la France, l’école, l’Administration, les collectivités territoriales, l’emploi, la croissance, … bref nous sauvez ?

Source : Post de Olivier Ezratty – http://www.oezratty.net/wordpress/2014/numerique-peut-il-sauver-la-france/

Article assez intéressant mais somme toute classique qui à l’instar du proverbe de Confucius « Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt » tendrait à faire croire que la croissance et l’emploi (la lune) sont mis à mal par nous autres sots qui nous débattons dans des demi-mesures et des non-actions là où il faudrait mettre le paquet ; et que le numérique serait en quelque sorte de la mécanique dans la vitesse de la décomposition du geste du bras qui permet de tendre ce doigt.

Ce que je note également dans cet article est la notion d’impôt-temps : l’autre transformation numérique à l’échelle du pays qui consiste à réduire cet ennemi invisible mais mortel.

L’impôt-temps, résultant de la complexité légale et administrative, sans compter celle des professions règlementées. L’impôt-temps, ce coût de toutes choses qui nous fait perdre notre temps et avancer moins vite vers cette Lune. Dans l’article l’auteur parle de sa carte de crédit Monéo. Personnellement j’ai, la semaine dernière, expérimenté le RDV chez l’ophtalmo où la secrétaire n’avait aucun ordinateur (juste une machine à écrire Olympus à boule), ni aucun lecteur de carte Vitale et qui me demandait de revenir sur Bourges (après 3 mois d’attente d’un 1er RDV) pour fournir une attestation papier et récupérer mon ordonnance pour enfin, acheter de nouvelles lunettes …  Depuis tout ce temps que nous vivons avec ces cartes à puces – que nous avons inventé – pourquoi sommes nous toujours si incapables d’en exploiter les possibilités d’optimisation des processus et d’innovation des usages ?

Je ne parle même pas ici du temps pris par certaines de nos collectivités
territoriales pour répondre à nos demandes !

Cet exemple d’inefficacité de la vie quotidienne est à répliquer à l’infini pour la vie des entreprises privées ou publiques ! C’est le “vol de temps”. Un phénomène qui pourrit la vie de tout le monde : comme citoyen, comme consommateur et dans les entreprises tout comme dans les administrations et collectivités. Nombre d’innovations numériques visent justement à corriger ce point : d’un côté faire gagner du temps et de l’autre, mieux utiliser le temps pour optimiser son efficacité ou le plaisir. Les pertes de temps dans la vie courante relèvent souvent d’une déficience de l’approche client-usager. C’est parfois un problème de coût et de technologie mais le plus souvent, c’est le manque d’empathie vis à vis des clients-usagers-citoyens qui explique ces lacunes dans la qualité des services.

On entend souvent les politiques réaffirmer la priorité des enjeux croissance et emplois. Sans numérique, on n’y arrivera pas. Avec le numérique pris au premier degré des services, pas forcément plus. Sortir la France de l’impasse économique actuelle passe par une approche plus hardie, tournée vers les autres. Pas par le repli sur soi.

Au boulot !

Ce contenu a été publié dans Billet d Humeur, Outils Numériques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.