Le Gouvernement Ouvert

Note : Si la lecture de la vidéo est de mauvaise qualité passez en mode «non-HD» et demandez à vos élus d’améliorer la qualité de votre réseau Internet
 

Le Gouvernement Ouvert

La Démocratie, conçue par les grecs, répandue par indépendance américaine et la révolution française, et développée par des constitutions libérales du XIXe siècle, représente aujourd’hui la voie empruntée par la majeure partie des gouvernements du monde.

Concrètement, il s’agit de démocratie représentative, où des représentants élus par des citoyens, prennent les décisions qui incarnent la volonté générale.

La participation citoyenne repose sur des mécanismes indirects d’une chaîne créée par les partis, les représentants politiques et finalement les postes d’élus qui exercent l’action gouvernementale ultime. A la fin de la chaîne, on trouve administration publique chargée de la gestion, l’organisation et le contrôle des ressources communes au bénéfice de la collectivité.

Pendant le XXe siècle, la majorité des états occidentaux reposait sur la démocratie représentative toutefois au XXIe siècle le système connaît les faiblesses, dû à des cas de gaspillages de fonds publics, à la corruption et également à d’importantes crises économiques naissantes.

Des mouvements, tels que « Indignados » (Mouvement des Indignés), ou « Occupy Wall Street », le Printemps arabe ainsi que d’autres mouvements de participation citoyenne, démontrent le besoin de changer le type du gouvernement actuel et le mode de gestion de l’administration publique.

Parallèlement les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) évoluent vers des environnements plus collaboratifs, principalement issu de l’évolution et la popularité des réseaux sociaux.

D’un côté, nous avons accès, facilement, partout, et en tous temps, à une quantité importante d’informations.
D’un autre côté, nous avons à notre disposition des plates-formes qui permettent de participation citoyenne et par conséquent une interaction conviviale et directe entre la communauté et ses représentants.

Ainsi nous entrons dans un nouveau paradigme social, où les citoyens, les organisations, les partis politiques, les fonctionnaires et les élus peuvent participer et interagir directement pour débattre, définir, créer et évaluer les politiques publiques.

Ce nouveau modèle de gestion de l’État, également connu sous le nom de « gouvernement Ouvert », est associé aux principes de participation, de collaboration et de transparence.

  1. La participation des citoyens, des entreprises, des organisations et des professionnels, qui définissent les crédits politiques et des services qui les concernent, est l’élément central d’un gouvernement ouvert.Pour que cette participation soit possible tous les acteurs concernés doivent avoir accès à la technologie, à l’information et à la connaissance.Une administration ouverte, écoute activement les acteurs sociaux, les impliquent, collige leurs idées et encourage les débats.L’administration publiques concrétise et transforme en politiques et en services – nouveaux ou améliorés – le résultat de ce dialogue constant entre les différents acteurs.La participation des différents acteurs ne doit pas se limiter à la conception de politiques gouvernementales.
  2. L’administration publique doit être l’acteur moteur de la collaboration pour développer des processus conçus lors de la phase de participation et pour les intégrer à ce qui existe déjà.L’innovation doit s’étendre aux tâches de co-prestation de service, soit pour chercher des partenariats financiers public-privé ou pour les implanter de la meilleure façon.Le processus ne se terminera pas par l’implantation du service. Il est essentiel d’évaluer son efficacité, sa performance et sa pertinence.Et une fois encore la participation de tous les acteurs est nécessaire pour répondre à la question suivante : « comment s’améliorer ? ».Il s’agit d’un processus d’amélioration continue, qui facilite la création permanente de richesses sociales, et en bout de ligne, l’innovation et la création d’emplois.
  3. Le troisième concept clé dans un gouvernement ouvert est la transparence.La participation et la collaboration des citoyens ne signifient rien si l’information que le gouvernement et l’administration possèdent n’est pas accessible pour tous les acteurs impliqués.Le gouvernement ouvert doit faire connaître, en premier lieu, ses plans d’actions et ses décisions.Répondre rapidement et efficacement aux questions des citoyens et aux autres acteurs est un moyen pour un gouvernement de faire preuve de transparence surtout pour un gouvernement qui perçoit le contrôle social comme une pièce maîtresse de son fonctionnement.C’est la raison pour laquelle le gouvernement se soumet, volontairement et systématiquement, à des contrôles de la qualité de ses services et expose clairement ses actions et ses dépenses.Les lois qui encadrent la transparence doivent inclure la diffusion de toute information du gouvernement, les contrôles, les comptes rendus périodiques et au besoin, identifier les responsables.L’accès aux données ouvertes est essentielle à l’exercice de transparence cet accès est lié à une stratégie d’ouverture des connaissances.Les gouvernements et les entreprises, qui travaillent et agissent au nom de cet accès, doivent ouvrir à tous les données résultant leurs activités.Ces données doivent être offertes sous forme d’archives, en format ouvert. Elles permettent l’interopérabilité et sont dotées de licences ce qui autorisent leurs ré- utilisations.L’administration publique ouvre ses données pour les entreprises, les organisations et les citoyens qui les utilisent et créés de nouveaux produits et services qui ajoutent valeurs et richesses à la société.

Un gouvernement ouvert reconnaît des compétences et les connaissances des citoyens. Ainsi il les écoute, leur parle et recherche leur contribution pour définir et produire des services développés par l’administration publique.

Le gouvernement ouvert offre ses connaissances et les partages parce qu’il est conscient que cette façon de faire apporte plus de valeurs et de richesses sociales.

Le gouvernement ouvert est un gouvernement basé sur la collaboration de tous.

Retour en Haut

Ce contenu a été publié dans Comment ça Marche, Comment Faire, Open Gouv, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
  • Les principes d’une Gouvernance Ouverte sont applicables à un gouvernement, à une collectivité territoriale (commune, intercommunalité, département, région, etc.) et même, en changent quelques mots, à une entreprise.